• Elsa, lesbienne ?

    Les studios Disney ne sont pas prêts à une telle idée...

    Elsa, lesbienne ?Depuis que les studios Disney ont annoncé la mise en chantier d'un deuxième épisode de LA REINE DES NEIGES, le Net bruisse : certains fans espèrent qu'Elsa, l'une des héroïnes du film, soit le premier personnage de la firme à afficher son homosexualité en se trouvant une petite-amie.

    Personnellement, cela ne me parait pas opportun... Non que je sois homophobe, bien au contraire, j'aimerai bien voir un jour un héros ou une héroïne Disney homosexuel(le), mais concernant Elsa, je ne pense pas que cela conviendrait au personnage. Explication :

    Ceux qui ont vu le film savent qu'isolée dès son enfance, la jeune femme a faillit devenir la "méchante" suite à l'incompréhension et surtout à la peur qu'inspire son pouvoir. S'il doit y avoir une suite au film de 2013, ce serait en suivant cette même thématique de la "solitude", en ce sens où Elsa, cherchant à son tour son "Prince Charmant", se retrouve à devoir composer avec des individus intéressés par son pouvoir.

    Imaginons le film suivant : par son caractère entier et sa douloureuse expérience précédente, Elsa est quelque peu méfiante envers ses prétendants : ceux-ci, souverains de pays voisins, pourraient par exemple voir en elle une "arme" contre d'éventuels ennemis. Alors qu'Anna (qui file le parfait amour avec Kristoff) l'engage à être plus conciliante, elle ne peux s'empêcher d'avoir peur de ne pas être aimée mais "utilisée" à des fins politiques. De plus, devenue une femme forte, elle n'accepte pas l'idée de se voir imposer un mari. La fin du film pourrait laisser entendre qu'elle préfère régner seule, ou plutôt en "binôme" avec sa soeur, engageant son pays dans une nouvelle ère où les femmes ne seraient plus assujetties à leurs époux.

    D'aucun diront que mon idée de "suite" n'est pas incompatible avec un éveil d'Elsa à l'homosexualité, mais ce film tel que je l'imagine aurait en fait la morale suivante " Tu es une fille, tu as le droit de te marier ou non, d'aimer ou non, de vouloir une famille nombreuse ou de rester seule. C'est ta vie, et ne laisse rien ni personne te dicter tes envies, tes idées."

    Ceci dit, j'ai parfaitement conscience qu'une telle morale ne correspond pas du tout à Disney ! Mais qui sait si un jour, nos enfants n'auront pas pour héros et héroÏnes des personnages homos ou hétéros, mais surtout libérés, délivrés de leurs carcans socio-culturels...

    « Double actualitéL'Homme qui tua Lucky Luke »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :