• L'Histoire des trois Adolf

    Comment l'homme perdit son humanité...

    L'Histoire des trois AdolfAout 1936. Sohei Togué est un journaliste japonais couvrant les J.O de Berlin. Il en profite pour rendre visite à son jeune frère  Isao qui poursuit ses études dans la capitale allemande.

    Lorsqu'il arrive dans l'appartement d'Isao, il découvre que celui-ci a été assassiné et que les lieux ont été mis à sac. Sohei va se retrouver entrainé dans une histoire terriblement dangereuse et compliquée, impliquant les nazis, des espions de tout bord et même deux enfants vivant à Kobé au Japon...

    L'HISTOIRE DES TROIS ADOLF est un manga d'Osamu Tezuka, qui part d'un postulat qui fit couler beaucoup d'encre : les prétendues origines juives d'Hitler. Sur cette légende, l'auteur brode comme il sait le faire le portrait de nombreux protagonistes, leur évolution, et ce qu'ils deviendront après la Guerre.

    Les trois Adolf du titre sont donc le petit moustachu de sinistre mémoire, et deux enfants vivant à Kobé : Adolf Kamil est juif, fils de boulangers. Adolf Kaufmann est un métis gérmano-nipon ; son père est un dignitaire nazi qui travaille à l'ambassade d'Allemagne au Japon. Au début de l'histoire, les deux jeunes garçons nouent une très forte amitié, en grande partie due à leur solitude face aux moqueries des gamins japonais.

    Mais le père d'Adolf Kaufmann va envoyer son fils en Allemagne afin qu'ilL'Histoire des trois Adolf intègre l'AHS (une école préparant les jeunesses hitlériennes) ; les deux garçons vont être séparés par l'Histoire... Ce que j'ai aimé dans cette oeuvre, c'est l'évolution du jeune Kaufmann : si, à la fin du premier volume, on le voit jurer à son meilleur ami qu'il ne deviendra jamais un nazi, on le voit changer, être endoctriné, et devenir un des plus efficaces officiers SS de l'armée hitlérienne. Lorsqu'il revient au Japon, il est désormais un monstre à visage humain, qui n'hésitera pas à continuer son oeuvre de destruction en violant une jeune femme juive réfugiée chez son ami Kamil et entrera dans une colère noire en découvrant que sa mère, devenue veuve, s'apprête à épouser un japonais, qui n'est autre  que Sohei !

    Osamu Tezuka a grandit près de Kobé. Il a connu la Guerre et les bombardements. Son récit sonne terriblement juste quant au climat d'époque, et il n'hésite pas à stigmatiser le patriotisme outrancier de son pays. Il parle de faits historiques comme la Guerre sino-japonaise, les premiers groupes communistes nippons traqués par la police, les restrictions que connait l'archipel sous le gouvernement entièrement dévoué aux militaires.

    Son manga est d'une force d'évocation extraordinaire, et, même s'il ne s'agit que d'un récit de fiction, le fond historique est suffisamment bien documenté pour faire passer certaines élipses narratives. Si au début on a droit à des gags pas toujours bienvenues, ils cèdent très vite la place au drame.

    En résumé, cette HISTOIRE DES TROIS ADOLF est, comme nombre de manga de Tezuka, un prétexte à interroger l'homme sur son humanité... Un gros coup de gueule toutefois contre les éditions Tonkam : le sens de lecture occidental, qui entraine une inversion malheureuse des planches et des erreurs parfois énormes, comme le "salut nazi" qui se retrouve fait avec le bras gauche... Puisqu'il s'agit d'une édition "de luxe", il aurait fallu que le sens de lecture japonais soit respecté : ce manga est tout de même un monument littéraire !

    L'HISTOIRE DES TROIS ADOLF, d'Osamu Tezuka, 4 volumes en édition "de luxe", Tonkam.

     

    L'Histoire des trois Adolf

     

     

    « Tarzan1001 Pattes »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :