• La Reine des neiges

    Un double visage féminin

    La Reine des neigesLa princesse Elsa d'Arendelle a la faculté de créer de la neige et de la glace, jusqu'au jour où elle blesse accidentellement sa petite soeur Anna. Il est donc décidé d'empêcher la jeune fille d'utiliser son pouvoir. Elle vit recluse dans le chateau, au grand dam d'Anna qui a perdu sa camarade de jeu.

    Les années ont passées, et voilà le moment du couronnement d'Elsa. Ce jour-là, Anna rencontre Hans, et très vite les jeunes gens décident de se marier. Mais Elsa pose son véto, et les deux soeurs se disputent. La nouvelle reine va alors déclencher son pouvoir devant ses sujets ; attérée par la peur qu'elle suscite, elle s'enfuit, jetant au passage sans s'en rendre compte un sort au pays qui se mue en royaume glacé.

    Anna se sentant responsable, elle se lance à la poursuite de sa soeur.

    LA REINE DES NEIGES est le nouveau film Disney. Très lointaine adaptation du conte d'Hans Christian Andersen, il présente un double visage féminin qui n'est pas sans faire parler sur la toile (cf. lien présenté plus bas). On peut en effet voir dans le personnage d'Elsa la femme obligée de restreindre son pouvoir (sous entendu sexuel) : ainsi, tant qu'elle met ses gants, elle ne peut faire de mal. Lorsqu'elle se retrouve dans la montagne après avoir fuit, elle se construit son propre palais et se transforme en vamp. Le message est clair pour certains : Elsa est la femme frigide, en opposition à sa soeur Anna, vive et enjouée, qui tombe amoureuse du premier venu sans apriori.

    J'avoue qu'en voyant ce film, je n'ai pu m'empêcher d'yLa Reine des neiges voir en effet les deux visages de la femme : la jeune fille naïve mais pleine de volonté, et la femme qui, sentant son pouvoir lui échapper, prend peur et va par conséquent céder à la colère.

    Cette idée de la magie mal connue et mal dirigée pourrait prendre place dans un récit de super-héros ("un grand pouvoir nécessite de grandes responsabilités", disait le grand père du jeune Peter Parker). Mais parce que nous sommes dans un conte de Disney, et que c'est une femme qui détient ce pouvoir, on l'enferme, on lui interdit de s'en servir, et lorsqu'elle l'utilise en public elle est ni plus ni moins traitée de "sorcière".

    Ce film plus complexe qu'il ne le parait est néanmoins gâché par les sempiternelles chansons qui l'émaillent : huit en tout, chacune dédiée à un personnage. J'avoue que j'ai vite été saturée par ces ritournelles qui appuient inutilement le contexte ; si celle d'Anna et d'Elsa sont plutôt bien integrées à l'histoire, le pompon du ridicule revient au souhait du bonhomme de neige Olaf, qui "rêve de connaitre un jour d'été"... Affligeant !

    LA REINE DES NEIGE est peut-être bien le conte le plus "sexué", adulte, de l'univers Disney, et pour cela, il mérite qu'on le voit, en essaLa Reine des neigesyant de ne pas trop s'arrêter aux chansons...

     La Reine des neiges

     

     

     

     

     

     

    Ci-dessous, un lien vers un article très intéressant concernant ce film et les princesses Disney en général  (ATTENTION, SPOILIERS ! )

    http://www.lecinemaestpolitique.fr/la-reine-des-neiges-ou-quand-disney-avance-dun-pas-et-recule-de-trois/

     

     

     

     

    « Noël !Bonne Année à tous ! »

  • Commentaires

    1
    lemmy
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 13:17

    Je me demande presque si je ne vais pas aller le voir...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :