• My broken Mariko

    Auteure : Waka Hirako

    Type : drame

    Éditeur France : Ki-Oon.

    Nb de volume : 1

    My broken MarikoTomoyo apprend aux informations le suicide de son amie d'enfance Mariko. Passé le choc de la nouvelle, elle prend une décision folle : voler l'urne funéraire et fuir sans savoir sur le moment quoi faire, avant de trouver la solution : elle va accompagner Mariko jusqu'à la pointe de Marigaoka, une station balnéaire que la défunte rêvait de visiter.

    C'est sur le Net que j'ai appris l'existence de ce one shot (manga en un volume) d'une auteure que je ne connaissais pas. Mais les commentaires de lecteurs m'ont décidée à acheter cette œuvre qui parle de violence, de deuil, de solitude et de vie.

    Au fil de ce "road movie", Tomoyo se remémore son amie, relit les lettres qu'elle lui envoyait et un dialogue s'installe entre elle et la défunte. Nous en apprenons plus sur Mariko et sa triste vie : abandonnée par sa mère aux mains d'un père incestueux et violent, la jeune fille n'a eu que Tomoyo pour confidente. Cette dernière, par ailleurs, se reproche amèrement de n'avoir pas agit avant pour sauver son amie.

    Les seinen sont des mangas pour adultes, leurs thèmes comme leurs graphismes sont souvent très loin de l'esthétisme du manga pour ados, et My broken Mariko en est un exemple : on voit le visage de Tomoyo enlaidi par les larmes ou par la hargne qui l'habite lorsqu'elle s'empare de l'urne funéraire, on ressent sa détresse mentale, physique, psychologique tout le long du récit. Son personnage connait des moments de doute, de peur, de colère aussi envers Mariko et son fatalisme.

    Mariko qui est par ailleurs, au-delà de la mort, l'autre personnage principal du manga : durant sa cavale, Tomoyo instaure naturellement un dialogue avec elle, entre passé et présent, comme pour se raccrocher à un souvenir qui s'efface.

    À la fin du manga, une interview de Waka Hirako explique la génèse et l'écriture de l'histoire, et l'on apprend par ailleurs que la dessinatrice est fortement influencée par la BD occidentale, à la fois pour la forme et le fond de son œuvre.

    Le tome se termine sur deux histoires indépendantes, l'une contant la rencontre d'un tueur fuyant son gang et un jeune indien quelque part dans un désert américain, l'autre mettant en scène Mariko et Tomoyo, jeunes adultes, envisageant de partager un appartement.

     

    My broken Mariko - Waka Hirako - Édition Ki-Oon - collection "Seinen" - 2020

    « Dans un recoin de ce mondeWanted Lucky Luke »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :