• Sentaï School

    BD de style "manga".

    Sentaï SchoolImaginez qu'il existe une école de super-héros. Un établissement select où les futurs sauveurs de la Terre apprennent le B.A. BA : comment reconnaitre un "méchant", avoir un look ténébreux, confectionner son costume,  prendre des poses "classes"...

    SENTAÏ SCHOOL est une BD française imaginée et dessinée par un couple de fan de manga et de comics dotés d'un solide second degré et d'une connaissance quasi-illimitée de leurs héros favoris. Si au détour des cases on croise un "Peter Naraigné", un "Guy L'Cobra", une "Bunny Delalune", les vrais héros sont au nombre de cinq :

    Ken est un robot créé par un savant fou qui l'a laissé inachevé (il a gagné au Loto et est parti pour les îles). Pour parfaire son éducation, il suit les cours à la Sentaï School tout en cachant son secret.

    Tôa est le bon vivant, plus interessé par le desir de créé LA recette miracle du pain à la saucisse que de vouloir être un défenseur de la Terre. Son prénom sera regulierement cause de quiproquos désopilants.

    Keiji, lui, collectionne les peluches, pleure comme une madeleine devant un épisode des "Bisounours" et il arbore un blouson rose...c'est un gars très sympa, toujours prêt à aider les autres.

    Duke, cossard généreux, passe la plus grande partie de son temps sous un arbre, vêtu d'une veste en peau de mouton, et grattant de la guitare. Son animal de compagnie s'appelle "Chibi Goldo" .

    Hongô le ténébreux est celui qui prends le plus au sérieux son futur rôle de super-héros. Son seul point faible est d'avoir une famille de doux dingues qui lui fiche régulièrement la honte.

    Dès le deuxième tome, on fait la connaissance de Shinobi, la petite soeur de Keiji, une personnalité tellement timide et éffacée que lorsqu'elle parle, personne à part son frère peut la comprendre...sauf lorsqu'elle passe en mode "Bersek", ce qui arrive lorsqu'une rivale s'approche de Hongô, qu'elle aime en secret.

    D'autres personnages apparaîtront au fil de la série, comme Stratequerre, le grand méchant qui dirige la "Vilain School", ou sa fille qui par pur esprit de contradiction, va s'inscrire à la Sentaï...

    Une mention spéciale pour un personnage récurant, Matt Ban, une parodie désopilante de Bat Man, qui se présente comme un curieux individu  au corps d'une souplesse frisant le surnaturel et au phrasé pour le moins abscons.Sentaï School

    Les trois premiers volumes de cette série loufoque sont constitués de petites histoires, reprenant souvent des scénarii de manga à succès (Olive et Tom, Detective Conan), le quatrième opus présente une histoire suivie qui part tout azimut et qui se passe aux States, pays des super-héros (il faut voir l'arrivée des Sentaï dans un New-York dont le ciel est silloné de gars en collants et en capes).

    SENTAÎ SCHOOL est une barre de rire.

      

    SENTAÏ SCHOOL - Philippe Cardona et Florence Torta, aux éditions de Tournon-Carabas

    4 volumes + un volume "Spécial Noël" réalisé par des amis de nos deux doux-dingues. Serie en cours.

     

     

     

    « FantasiaArt book "Apes and Babes" - Frank Cho »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Burt
    Samedi 23 Juin 2012 à 00:07

    Le nom de ce blog est joli et bien trouvé, Val.

    2
    Samedi 23 Juin 2012 à 09:01

    Merci, Burt. Cet après-midi, un post paraîtra sur Ana'Blog au sujet d'Imagémo, mais comme tu es le premier à venir ici, je te souhaite la Bienvenue !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :