• Shaun le mouton, le film

    Mark Burton et Richard Starzack - 2015

    La routine, ce n'est pas si rasoir que cela...

    Shaun le mouton, le filmShaun le mouton en a marre : tous les jours, c'est la même chose : se lever, sortir de la bergerie, manger, parfois se faire tondre, et rentrer dormir... Alors, il a une idée : endormir le fermier pour que lui et ses comparses puissent faire ce qui leur plait.

    Aussitôt un plan est élaboré et mis en place. La première partie se déroule bien, mais voilà que le chien Bitzer intervient ; en cherchant à ouvrir la caravane où le fermier endormi à été enfermé, il bouscule malencontreusement le véhicule qui se met à dévaler la route...

    Shaun le mouton est d'abord une série télévisée des studios Aardman, créateurs de Wallace et Gromit; J'avoue que je ne raffole pas de l'humour de ces moutons en plasticine; Mais je reconnais que, comme Chicken Run, autre long-métrage "fermier" des studios, ce film est une réussite, bourrée de référence cinématographiques (Wolverine, Taxi driver, Terminator 2 , La Nuit du chasseur, Les Évadés et même... Le Silence des agneaux !)

    Ce film d'animation a l'intelligence d'avoir plusieurs niveaux de lecture, les enfants riant devant les bourdes des moutons déguisés en humains, les adultes seront séduits par les références citées ci-dessus ou la critique douce-amère de notre société où n'importe-qui peux devenir star des réseaux sociaux en une journée. Assurément, une telle oeuvre ne vieillira jamais.

    Autre grande idée, traduire en français les panneaux et autres devantures de magasins. Il faut dire que le film est coproduit par la France. Le dialogue est lui universellement compréhensible, constitué uniquement d'onomatopées, les mimiques des protagonistes traduisant très bien leurs états d'âme.

    Les personnages loufoques n'auraient pas dépareillés dans un film des Monty Pyton : le fermier plutôt dans la lune, le chien obsédé par les os, quant à nos ovins en balade, on comprend vite pourquoi Shaun, malgré un physique malingre, a réussit à s'imposer comme chef du troupeau.. À noter d'ailleurs un clin d'oeil aux Monty par le biais de noix de cocos.... J'ai également apprécié l'agent de la fourrière, qui tient du "T3000" et du psychopathe n'hésitant pas à aller aussi loin que possible pour en finir avec nos malheureux héros.

    J'ai eu également un coups de coeur pour deux séquences très référentielles dans la fourrière : le chat qui imite Hannibal Lecter  et le chien immobile (la référence au film Les Évadés n'apparait que dans le générique final !)

    Drôle, référentiel, Shaun le mouton, le film est un petit joyaux.

    Shaun le mouton, le filmShaun le mouton, le filmShaun le mouton, le film

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Shaun le mouton, le film

    A-béééééé.... Road !

     

     

     

     

    « RaiponceLe Cadeau de l'ange »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :