• Touch

    Du base-ball, de l'amour, de l'émotion..

    TouchKatsuya et Tatsuya Uesugi sont jumeaux. l'un est un élève modèle et surtout, il est batteur-vedette de l'équipe de base-ball du lycée Meisei. L'autre est du genre "je-m'en-foutiste", blagueur, dragueur et il chosit le club de boxe pour se démarquer de son frère. Tous deux sont amoureux de leur voisine, Minami Asakura, qui fréquente le même établissement.

    Katsuya rêve du "Kôshien", une veritable institution au Japon : un tournoi inter-lycée de base-ball, pendant lequel tous les entraineurs du pays viennent repérer les futures stars de ce sport. Plus exactement, c'est Minami qui rêve de voir son ami d'enfance participer au Kôshien.

    la vie poursuit son petit bonhomme de chemin, mais le destin va intervenir : alors que l'équipe de Meisei s'apprête à participer à un match qualificatif, un drame va survenir : Katsuya va mourir dans un accident...

    TOUCH est le manga le plus connu de Mitsuru Adachi. Si on va au delà du graphisme de l'auteur (je vous assure qu'on arrive très bien à accepter les "oreilles en anses d'anphore" !) on se laisse prendre au jeu. Tatsuya va devenir le héros de l'histoire (il va être imposé à l'équipe de base-ball) et, contre toute attente, on s'attache vite à ce personnage, surtout lorsqu'on comprend qu'il était plus doué que Katsuya, mais qu'il s'est éffacé parce qu'il admirait son frère.

    Rassurez-vous : le sport, même s'il est central dans l'histoire, n'est en fait qu'un pretexte aux aternoiements amoureux de nos héros (c'est une spécialité d'Adachi). Ainsi, Tatsuya va se trouver confronté (sur et hors du terrain) à un rival amoureux, et va être poursuivi par la petite soeur du-dit rival, qui s'est mis en tête de le séduire. 

    Tatsuya va aussi avoir maille à partir avec l'entraîneur-remplaçant de son équipe, un ancien joueur  qui a vu sa carrière brisée par un drame : son frère résponsable d'un accident mortel, il accepta de porter le chapeau et se retrouva à faire de la prison à sa place. Il vouera une haine mortelle à notre héros, qui a eu la "chance" à ses yeux d'avoir perdu son frère (oui, le personnage est tordu, mais il finira par respecter son joueur vedette).

    Un manga tendre, avec des plages d'émotions, d'humour aussi. Les "seconds rôles", sont, comme toujours chez Adachi, de vrais personnages, ils vivent leurs propres histoires en parallèle à celle des héros, sans parasiter ni avoir l'air de simples "faire-valoir".

    Le titre, TOUCH, est une référence à "Tat-chan", le surnom affectueux que donne Minami à Tatsuya, dont la prononciation japonaise est très proche du mot anglais "Touch".

    En France, la série est passée à la télévision sur la défunte chaine "La 5", sous le nom de THEO OU LA BATTE DE LA VICTOIRE.

      

    TOUCH de Mitsuru Adachi - 26 volumes, aux éditions Glénat. Serie finie.

    « AsterixPorco Rosso »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :