• Souvenirs de Marnie

    Hiromasa Yonebayashi - 2014

    Une histoire de fantôme sensible et délicate.

    Souvenirs de MarnieAnna a 12 ans. C'est une enfant solitaire, voire "sauvage", qui vit auprès de ses parents adoptifs à Sapporo. Atteinte d'asthme, elle se voit recommander par le médecin un séjour au grand air. Sa mère l'envoie alors chez des cousins, les Oiwa, qui vivent près de la mer au nord de Hokkaido.

    Malgré la gentillesse de ses cousins, Anna a du mal  à se faire des amis. Sa seule occupation est le dessin. Elle découvre alors un mystérieux manoir de style occidental situé dans les marécages. Selon les Oiwa, l'endroit est abandonné depuis très longtemps, mais lorsqu'Anna s'y rend un soir, elle a la surprise d'y rencontrer une jeune fille de son âge, Marnie...

    Souvenirs de Marnie est une adaptation très libre d'un roman de Joan G. Robinson, "When Marnie Was Here" (non traduit en français). C'est plus exactement une transposition, puisque l'histoire originale était située en Cornouailles. Mais qu'importe, car l'ambiance générale transcende l'aspect culturel : il s'agit avant tout d'un film sur la famille, les liens inter-générationnels qui se tissent parfois sans qu'on s'en rende compte.

    Souvenirs de MarnieAu fil du récit, j'ai pensé au film Peter Ibesten, car les deux héroïnes se rencontrent dans les rêves d'Anna. On comprend très vite, bien entendu, que 'Marnie' est un fantôme, le spectre de la vie passée du manoir,. Mais c'est aussi le spectre d'une enfant délaissée par des parents trop occupés, maltraitée par les domestiques, et dont la vie adulte ne sera pas exempt de drames.

    J'avoue qu'à la moitié du film, je me suis doutée que le lien entre les deux jeunes filles n'était pas dû au hasard, mais, sans "spoiler", je dirais que la révélation finale est bouleversante.

    Souvenirs de Marnie est une petite perle de délicatesse, une "histoire de fantôme" délicate et  sensible. Ce n'est pas un chef-d'oeuvre de la firme Ghibli, mais il a son charme particulier, son rythme bien à lui qui nous fait passer un bon moment entre le registre fantastique et la fable nostalgique.

     

     

      Souvenirs de Marnie

     

     

     

    « La Planète sauvage

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :